Elle était belle


Elle était belle. Et personne ne lui avait jamais dit. Elle voulait
 absolument prendre mari. Elle ne savait pas que plusieurs des gars
 du coin auraient bien voulu faire leur vie avec elle. Elle accepta
 le premier venu. Elle voulait absolument ne pas manquer l'occasion.
 

 Pourtant elle était belle. Mais personne ne lui avait jamais dit.
 Au bout de quelques années, ils se laissèrent. Elle ne l'aimait pas.
 Lui non plus. Elle avait gâché sa vie parce que personne ne lui
 avait jamais dit qu'elle était belle.
 

 Il suffit parfois de bien peu pour prendre confiance en soi.
 Pour se connaître. Se reconnaître. Que de talents perdus, que
 de richesses restées cachées parce que personne n'a été là
 pour les faire découvrir.
 

 C'est la force de l'éducateur de révéler dans le jeune ce
 qu'il y a de bon et de beau en lui. La mère et le père attentifs
 à voir poindre les qualités de leurs enfants ne manqueront jamais
 une occasion de favoriser leur éclosion et leur développement.
 Et surtout de leur faire prendre conscience de ce qu'ils sont
 et de ce qu'ils ont.
 

 Il n'est pas nécessaire d'être éducateur, pas besoin d'être
 parent, pour être marchand de bonheur dans cette ligne.
 Il suffit de penser souvent aux autres. Et de s'apercevoir que
 si on est sur leur route, c'est peut-être pour leur donner ce
 petit sourire attendu, cette simple parole qui leur fassent
 prendre confiance en eux.
 

 Il y a des personnes qui sont extraordinaires. Un simple
 Un simple contact avec elles est une véritable source de
 de dynamisme. Elles savent applaudir aux bon coups. Elles
 dénichent les moindres petits talents de ceux et de celles qui les
 entourent. Et elles ne manquent pas une occasion de les mettre
 en relief. Si nous nous appliquions à cela. Dans la grande famille
 des enfants de Dieu, le Seigneur a semé à flots les reflets de
 son image. Il veut que nous nous aidions les uns les autres à les
 découvrir, à les réaliser.
 

 On ne saura jamais tout le bien qu'on aura pu faire dans la
 vie en "vantant" un peu les autres. Ne serait-ce que pour
 contrebalancer les dégâts opérés par ceux qui ne voient que les
 mauvais côtés des choses... et qui les clament à tout venant.
 

 Car rappelons-le, elle a peut-être brisé sa vie parce que
 personne ne lui a jamais dit qu'elle était belle.
 
                                                         Auteur: Jean-Guy Hamelin
 
 
 Retour     Accueil