Je rentre à la maison


Suite à l'invitation de mon Dieu, j'ai pris le sentier de
Lumière. Tout est paisible et rassurant. Je n'y ressens que de
l'Amour. Me voici rendu à la Maison. La porte s'ouvre
d'elle-même à mon approche, comme si j'y étais attendu.
En fait, je suis attendu et pas par n'importe qui:
Dieu lui-même.

Il me tend les bras, tout comme le Père miséricordieux de
la parabole. Je me sens tout drôle, bouleversé mais aucunement
malheureux ni inquiet. Il m'accueille en m'enlaçant et en posant
sur mon front un baiser fraternel. Je suis ému de tant d'égard,
moi qui suis si petit. Il m'invite à entrer dans ce qui sera
maintenant ma maison. Je m'aperçois qu'il m'observe,
qu'il me scrute. Devinant mon malaise, il me dit: "Dis-moi
mon fils, tu me sembles angoissé alors que je te voulais en
allégresse. Que se passe-t-il?"

Dieu avait deviné juste. J'étais angoissé, peiné et triste.
À quoi bon lui cacher ce qu'il sait de toute façon. Je lui
dis donc, la voix quelque peu étranglée par l'émotion:
"Seigneur, je suis heureux de te rencontrer, ne pense pas que
je sois triste de me retrouver chez-toi. Cependant, je ne suis pas
certain d'avoir eu le temps de m'y préparer comme je l'aurais
souhaiter. De plus, j'ai laissé sur terre des parents et amis
qui sont très touchés de mon départ qu'ils ne souhaitaient pas.
Je suis bouleversé en ce moment car tout m'invite ici à
célébrer ma joie d'être près toi mais mon coeur est affligé
de la douleur que j'ai créée chez les miens."

"Tu sais, mon fils, moi aussi je suis triste de voir les tiens
souffrir. Mais dans le plus secret de ton coeur, souvent
inconsciemment, tu vivais pour cette rencontre sans savoir,
tout comme moi, quand cela se produirait. Je veux que tu
saches que les tiens surmonteront leur douleur parce que leur
Foi en moi transformera cette douleur en espérance, espérance
et conviction que tu es heureux, pleinement heureux à la Maison.

Tu seras pour moi un ambassadeur de Paix et d'Amour et tu
déposeras dans le coeur de chacun d'eux la force nécessaire
pour accepter avec sérénité ton départ. Le jour où ils comprendront
que tu es toujours au milieu d'eux, tout comme mon Fils l'est
depuis sa Résurrection et tel qu'il l'a annoncé dans sa Parole,
ils vivront ta nouvelle présence auprès d'eux avec Amour
et Sérénité. Quant à toi, je veux que tu réalises qu'au
moment même où je te parle, ta résurrection est déjà commencée.
Tu es vivant mon fils."

"Bienvenue dans la maison de l'Amour et de la Vie!"
me dit Dieu en m'entraînant avec lui auprès de tous ceux et
celles qui m'ont précédé. J'y ai vu des milliers d'êtres rayonnants
et aucune tristesse ne les habitait.

Parents et amis, je suis heureux et vivant! Gardez votre
coeur ouvert à l'Amour et l'Espérance que j'irai y déposer.

                                Auteur: Marc Benoit©



Retour    
Accueil