Je t'aime d'un amour d'éternité:
par fidélité, je t'attire à moi.


Qu’il est doux, Seigneur, de recevoir cette parole
que le prophète, ton fidèle serviteur, nous a transmis!

Cette grande espérance, que tu déposes en mon cœur,
Nnest pas sans me faire ressentir une certaine gêne.
Je rougis de honte devant ton indéfectible fidélité,
alors que je ne peux te présenter que mon inconstance.


Qu’ai-je donc de si précieux pour que tu me considères?
N’es-tu donc jamais las de me racheter par ton pardon?
Je n’oserais mettre en doute la pureté de ton Amour,
mais ton regard sur moi fait tressaillir ma foi chancelante.


Je veux croire en ton prophète, en ce sage que tu as choisi
pour que ton message demeure authentique, sans nuance,
mais j’ai tant à faire pour égayer mon cœur tourmenté,
pour retrouver ton chemin que ma vie se permet de délaisser.


Je suis ému que tu me veuilles, que tu tiennes tant à moi,
alors que je me dis :
« Quel Dieu voudrait d’un tel serviteur? »


Tu vois, mon Dieu, de quelle tiédeur je m’enveloppe
pour te tenir ainsi un tel discours, indigne d’un fils aimé!
Tu dois te pencher pour m’aimer, pour m’attirer vers toi,
car, tous mes combats et mes chutes m’ont rendu vulnérable.


Ne garde pas en mémoire mes choix qui m’ont rendu distant
restaure-moi, Seigneur, une fois de plus, relève ton serviteur!
Ce n’est que debout que tu veux me voir témoigner de ta fidélité.
Seul ton amour d’éternité saura chasser les ténèbres de ma vie
qui m’empêchent de te voir, de te sentir, de t’aimer pleinement.



                                            Auteur: Marc Benoît
©
                                               marc.benoit@cgocable.ca



Retour     Accueil