Ma foi en Jésus-Christ


Mon Dieu, je t’aime, tu m’aimes, on s’aime dans l’autre.


Je suis marié à Diane, père de 3 beaux enfants, Julien 15 ans,
Jessica 9 ans et Philippe 1 an.

Jésus-Christ dit:
Je suis le chemin, la Vérité et la Vie. C'est à dire l'importance qu'il
veut prendre dans chacune de nos vies. C'est grâce à lui que nous sommes
devenus enfants de Dieu. C'est par lui et par lui seul que nous atteignons
le Père. C'est sa Parole, son enseignement qui nous guident, nous sauvent et
nous fait vivre. Aussi, sommes-nous invités fortement à mettre toute notre
confiance en Lui. À croire en Lui, à mettre nos pas dans les siens et même
nous laisser porter par Lui.



Jean rappelle le grand commandement du Père: Croire en son Fils
Jésus-Christ et nous aimer les uns les autres. Suivre Jésus-Christ,
adhérer à Jésus-Christ, faire confiance à Jésus-Christ est le coeur
de ma foi de chrétien. La foi me relie à Jésus-Christ. En faisant
confiance à Jésus-Christ, j'accueille en même temps toute sa mission
de sauveur. Par Lui, je vais au Père. C'est écrit: personne ne va au Père
sans passer par Moi. Je suis le Chemin. Par Lui, je reçois l'Esprit, moi
je prierai le Père, Il vous donnera l'Esprit qui restera avec vous pour
toujours. Par Lui, je communie avec mes frères et soeurs. La Foi en
Jésus-Christ me fait entrer dans la vie même de Dieu dans sa réalité
intime et personnelle. L'invitation de Jésus est claire, il me dit:
"Je suis le pain de vie, celui qui croît en moi n'aura pas faim, celui
qui croît en moi jamais n'aura soif. Ces paroles me touchent particulièrement,
je suis un alcoolique. Cela fait déjà dix ans que je n'ai plus soif, parce qu'on
m'a suggéré un jour de faire confiance à Jésus et lui demander de faire
disparaître ma soif. J'ai essayé ça à 3 heures du matin durant une fin
de semaine intensive. Trois jours après mon lever, j'étais assis sur le bord
de mon lit et je ne sentais plus ce malaise que la soif me causait. C'est à
partir de ce moment-là que j'ai commencé à cultiver ma foi du mieux que
je le pouvais.




Un autre moment de ma vie, je sentais souvent un vide intérieur, un peu
comme la faim. C'est lorsque j'ai vécu mon cursillo que Jésus-Christ a comblé
ce vide et bien plus. Je débordais. Cette fois-là, je lui ai complètement ouvert
mon coeur. Je lui ai fait pleinement confiance, cela m'a transformé. Je n'ai pas
ressenti ce vide depuis. Je lui ai laissé la place qu'Il doit occuper en moi.
Maintenant, Jésus est très important pour moi. Grâce à Lui, ma façon de penser
change de plus en plus. J'essaie du mieux que peux, de mettre ses couleurs dans
ma vie, cela fait disparaître mes vieilles façons de penser, mes vieilles
habitudes qui ne me servent plus.
Je crois beaucoup en la parole qui dit que Dieu fera pour moi ce que
je ne suis pas capable de faire par moi-même.



Comment s'exprime ma foi?:

Quand un ami ou quelqu'un que je connais peut-être moins bien, a un
problème et ne trouve pas de solution, je lui suggère de prier Jésus, je lui
dis de lui faire confiance car Jésus-Christ va l'éclairer. Cela fonctionne
à tous les coups. Ce sont ces petites preuves là qui font grandir ma foi. Je
suis convaincu que ces personnes là vont refaire cette expérience car
elle a fonctionné.



Des modèles de foi :

Il y a de nombreux modèles de croyants et de croyantes. Dans la bible,
on raconte l'histoire de Dieu qui veut se faire connaître. I nous présente
de grandes figures d'hommes et de femmes qui ont fait confiance à Dieu
et à sa Parole. Abraham qu'on appelle notre père dans la foi, fait totalement
confiance à ce que Dieu lui dit, même s'il ne comprend pas tout. La foi d'Abraham
est si grande qu'elle nous paraît insensée. Quand il est durement mis à l'épreuve
par la demande étonnante de Dieu vis-à-vis son unique fils Isaac, Dieu intervient.
Il lui dit: n'étends pas la main sur le jeune homme, ne lui fait rien car
maintenant je sais que tu crois.


Plus près de moi, ma mère est un exemple de personne qui a une grande foi.
Cela se voit dans ses yeux, elle est remplie des couleurs du Christ. Par son
accueil, son écoute, sa douceur, elle voit toujours dans les autres, les bons
et les beaux côtés, plutôt que de s'attarder à leurs défauts. C'est une
personne merveilleuse. Il y a aussi une thérapeute que j'ai connu. En elle,
je sens beaucoup la présence du Christ. Par ses paroles, elle vient me toucher
au fond de mes tripes. Quand je suis touchée comme ça, c'est là que des
changements se produisent dans mes comportements et mes façons d'agir.
L'évêque de mon diocèse, juste le fait d'être en sa présence,
je me sens bien. Pas besoin de parler, il dégage une paix incroyable.
Lucien, mon ami, mon nouveau père. Par ses paroles, ses suggestions,
il m'éclaire souvent dans des situations que je ne vois pas de solutions.




La Foi c’est la vie :

Comme un semence qui pousse, la Foi se cultive. Plus j'en prends soin,
plus elle grandit. Jésus compare le royaume de Dieu à une semence que
l'on jette en terre et qui pousse pour devenir un grand arbre. Il faut
prendre soin de sa plante si l'on veut qu'elle vive et grandisse. La Foi,
c'est une relation avec quelqu'un comme toute relation, elle commence donc
par une rencontre. Cette rencontre, je la continue, je la nourrie et l'approfondie
par des contacts fréquents. Autrement, c'est bientôt l'oubli qui s'installe.
Comme c'est vrai de ma vie de foi avec Dieu, j'ai besoin de l'entretenir dans
la prière, de l'éclairer par l'Étude. La Foi n'est jamais un château achevé que
l'on habite en rentier. Elle est sans cesse en devenir, en croissance et je n'ai
jamais fini de m'émerveiller des fruits qu'elle produit.

J'ai besoin de vivre ma foi avec d'autres qui vivent la même expérience.
Ma foi se nourrit de celle des autres et de gestes concrets qu'ensemble nous
posons. Une parole qui dit: "Montre-moi ta foi sans les actes, moi c'est par
mes actes que je te montrerai ma foi". Cela me fait penser à une parole qui
dit: " Ce que tu es crie tellement fort, que je n'entends pas ce que tu me dis".

C'est avec mes frères et soeurs que ma foi grandira, me transformera dans
la joie et m'ouvrira des horizons toujours nouveaux. Cet accueil de l'invisible
et de l'imprévu me place devant des "oui" que je n'ai jamais fini de redire.


Quand je suis demandé pour témoigner, je dis toujours oui. Disons que cela
fait mon affaire. Dieu a tellement fait pour moi, que cela devient de plus en
facile de lui dire oui et en plus, cela m'apporte toujours beaucoup. C'est une
journée à la fois que le chemin de ma vie se trace. Dans certaines situations,
je dois prier pour demander au Christ ce qu'Il ferait à ma place. Parce que moi,
je fais souvent des choix trop rapides et cela me mets dans la merde. J'essaie
de mettre Jésus au-devant de moi, dans tous les domaines de ma vie. C'est à
ce moment là que tout se passe en douceur, je coule avec la vie comme un ruisseau.

Vivre mon cursillo a changé mon regard envers Dieu, je comprends mieux
les messages du Christ quand je lis et vis l'évangile. Tout ce que Jésus
dit là-dedans, j'essaie de le mettre en pratique du mieux que je peux. Cela
fait de moi une meilleure personne. C'est la paix qui s'installe en moi et cela
se répercute dans ma famille, avec mes amis. Je me sens bien partout,
même dans des situations qui auparavant me déroutaient. C'est merveilleux
de pouvoir vivre cette paix, cela me donne toujours le goût d'aller plus loin.
C'est cette paix que j'ai toujours recherché dans l'alcool, les biens matériels.
Je ne m'étais jamais aperçue que cela était si simple. Je ne crois pas que Dieu
nous demande de faire des choses difficiles. Je crois plutôt, qu'à travers les
épreuves de la vie, Dieu est toujours présent. Il n'attend que mon appel à
l'aide. Il nous connaît tellement bien. Par ma foi, tout est plus facile.
Aussi, par ma foi, je dédramatise toutes sortes de situations.




En conclusion:

  Qu’est-ce nous avons à perdre selon vous autres en suivant le Christ?

 Pour ma part, je n’ai rien à perdre mais tout à gagner!


Retour    Accueil